menu

Aller dans la section adhérent

teaser toca brasa maracatu 2015

mercredi 9 janvier 2008

Histoire de BATUKANDO (1)


Batukando est née courant 2000, grâce à la passion d'un homme pour la musique. La passion de la musique World, la passion des traditions, la passion des rythmes.







Cet homme c'est Fabrice Gervais. La Klave, association par laquelle Batukando a commencé à exister, programmait de nombreux concerts World Music sur Orléans (Astrolabe, St Jean de la Ruelle et tant d'autre...).
Malheureusement cette asso a disparue faute de subvention (emplois jeunes) et faute de temps aussi pour Fabrice ,qui commençait à se tourner vers le management de groupes brésiliens du Nordeste.
Avec la Klave, il monte le projet batucada de 0. Il achète les instru (qui mettront de longs mois a arriver par bateau directement du brésil) et commence à contacter ses potes. Ses potes, plus une autre bande de potes qui voulaient eux aussi monter une batuk sur Orléans se rejoignent dans ce projet. Et c'est la naissance de BATUKANDO (qui a failli s'appeler BALAKUBAQUE).


Les premières répèt se font en décembre 2000, dans les locaux de l'Aselqo Dauphine qui restera notre salle de répèt pendant 3 ans. Fabrice devait engager un prof de Paris pour nous leader et nous apprendre la musique, mais finalement il a pris la lead directement soutenu ou remplacer par Pascal Meunier meneur de la batuk de Salbris (Quitombo).
Fabrice nous dirige donc pendant deux ans, quasiment seul, puis laisse la place à Pascal qui nous mènera pendant deux ou trois ans.

C'est premières années sont des années riches en découvertes et en rencontres.
Déjà avec l'ensemble des personnes qui avaient répondu à l'appel de Fab. Nous étions tous différents et pourtant la sauce à pris trés vite. Trés vite des soirées, des stages, des concerts, des voyages... Un noyau dur c'est formé, assoiffé de samba, de répèt, de fêtes, de musique et d'énergie.

Grâce à Fab et à ces contacts dans la musique, c'est vrai que le groupe BATUKANDO à trés vite connus des moments forts.


En 2001 on fait l'intro de Juan Rozof au festival du chat perché qui reprend notre batuk Funk dans son morceau.
Cette même année on passe à l'astrolabe juste après le groupe Sergent Garcia et le percussionniste se joint à nous pour boeufer avec son tamani.
En 2002: printemps de Bourges, on joue le dernier jour sous le chapiteau.Suivi d'un deuxième tour à l'astrolabe pour le festival des fanfares avec les Pistons Flingueurs.


Et juste après on part tous en vacance ensemble à Sète passer une semaine pour faire un stage (SONGO) et assister au concert de Funk'n lata et Trio Mocoto au festival Latino de Sète. Une semaine de stage avec un groupe du Nordeste du Brésil, tous en camping et en représentation sauvage dans la région histoire de financer un peu notre aventure. Ca fait aimer la batuk et la musique en générale. Et ça fait avancer un groupe de batucada, surtout après avoir vu Funk'n lata (Batteria Funk) en live nous faire la démonstration.
Décembre 2002, Batukando organise le concert de Mestre Ambrosio (Groupe mythique!!! il n'existe plus, pourtant c'est l'un des fondateurs du mouvement Mangue Beat au Brésil. On en profite pour faire un petit encontro avec Quitombo histoire de finir cette soirée en beauté.
En 2003, tous à Belfort pour son festival universitaire, 2 jours à manger de la "cancoyotte", mais très chouette festival. Puis retour dans le Loiret pour Ze Ouf Festival. Un petit peu de pagode près du bar et quelques morceaux de coco avec Renata Rosa (nouvelle étoile montante des musiques brésiliennes).

En 2004, ça se gâte.... (lire la suite)

2 Comments:

milie said...

ça, c'est top comme historique. tu nous fais même languir sur la suite de batukando's story (mais le chargement des photos prend un temps fou)

GuizZz said...

oui c sûr, j'en ai mis exprès un paquet pour voir jusqu'ou on pouvait aller. En même temps ça laisse le temps de lire...